Mon panier d'achatMon compte
Rechercher
AccueilVisitez notre page Facebook

François Guérin

Biographie de l'auteur

Né à Ottawa en 1952, François Guérin, après avoir cheminé en sciences de la santé, décide en 1973 de séjourner en France pour y étudier la composition musicale. Il suit alors des cours avec Jean-Étienne Marie et Pierre Schaeffer, tout en évoluant vers une maîtrise sur la perception musicale avec Michel Imberty à Paris. Il obtient son diplôme de l’Université de Nanterre en 1977.

Il termine ce parcours avec Abraham Moles, décrochant un DEA en psychologie sociale à l’Université de Strasbourg, avant de revenir au Québec en 1981.

Il poursuit alors simultanément une formation en informatique de gestion et un doctorat en musicologie à l’Université de Montréal, sous la conduite de Marcelle Deschênes, diplôme qu’il obtient en 1988.

Après avoir enseigné la perception auditive et collaboré à diverses publications musicales, il travaille maintenant comme analyste en informatique, tout en accordant une place de plus en plus importante à l’écriture.

François Guérin en est à son huitième roman aux Éditions JCL: Après Mémoires d’outre-bombe (1998), Le Germe (1999), Messire Benvenuto (2001), et Sur la piste de Callas (2004), il nous offre en 2006 Prodige noir, véritable fugue littéraire sur fond d’histoire sociale. Il faut ensuite attendre deux longues années, soit en 2008, avant que le roman Jusqu'au pied de la pente paraisse sur les tablettes des librairies québécoises. Puis à l'hiver 2012, La Peur du pire se révèle un véritable conte urbain proche de l'allégorie, où un texte riche et intelligent camoufle une virulente critique de la société actuelle. Enfin, au printemps 2013, le roman La Ruée vers l'or rend hommage au célèbre film hyponyme de Charlie Chaplin, tourné en 1925.

Mise à jour: mars 2013

 

Liste des livres de l'auteur
François Guérin

Roman, Couche-tard, 1999, 338 pages.
Roman, 2008, 310 pages.
Roman, 1998, 316 pages.
Roman, 2001, 358 pages.
Roman, Fine Plume, 2012, 304 pages.
Roman, 2006, 406 pages.
Roman, 2013, 264 pages.